Vous êtes ici

RÉPONSE DU SYNDICAT CGT SUITE A L’ARTICLE DE NICE MATIN VERSION WEB DU 27 MARS 2018

UN PATIENT AURAIT ÉTÉ OUBLIE PENDANT 5 H DANS UN COULOIR LE 22 MARS

http://www.nicematin.com/vie-locale/un-patient-oublie-cinq-heures-dans-un-couloir-dhopital-a-nice-218683

La Direction Générale n’ayant pas peur du ridicule explique le manque d’effectif par la grève dans la fonction publique et dans les hôpitaux ce jour-là.

NON Monsieur le Directeur, vous ne pouvez pas incriminer les agents grévistes comme responsables des dysfonctionnements du CHU.

NON Monsieur le Directeur, vous ne pouvez pas rendre responsable les agents grévistes du manque récurrent de personnels.

NON Monsieur le Directeur, vous ne pouvez pas charger les agents grévistes de tous les maux de l’hôpital.

Vous seul étiez responsable de l’organisation et de la permanence des soins.

Les agents grévistes (qui n’étaient pas assignés) dénonçaient dans la rue :

  • Les manques de moyens personnels et matériels,
  • Les conditions de travail dégradées,
  • Les rappels réguliers sur les repos,
  • Le turn-over jour/nuit,
  • Les réorganisations sans réelle cohérence avec les besoins des patients et sans tenir compte des avis des professionnels qui mettent en péril la qualité et la sécurité des soins…

A ce jour, les seuls responsables sont la Direction Générale et les tutelles qui par leurs politiques approximatives et régressives de santé affaiblissent les hôpitaux et la réponse sanitaire aux patients.

Cela nous montre une fois de plus le mépris de la Direction Générale du CHU de Nice envers le personnel, toutes catégories confondues.

D’ores et déjà, nous vous annonçons une prochaine journée de grève contre cette politique et pour la défense des services publics le 19 avril 2018.

 

Bien cordialement

 

Mr GAUBERTI Stéphane

Secrétaire Général CGT CHU de Nice

Tel / 34473

Related posts