Vous êtes ici

COMPTE RENDU DU CHSCT CENTRAL DU 20 FÉVRIER 2018

le CHSCT Central d’aujourd’hui n’a pas pu aller à son terme, l’ordre du jour n’étant pas épuisé.

Un CHSCT central complémentaire se tiendra le mardi 27.02 à 9H.

 

1/ Concernant la Qualité de vie au travail et prévention des risques psychosociaux 

 Pour la CGT les membres CHSCT n’ont pas été assez associés à ce dispositif. Celui-ci va rendre encore plus complexe le signalement des difficultés que rencontrent les agents.

La création d’autres outils comme le dispositif COLOMBE (Collectif d’Orientation Médiation et Bien Être) alors que les salariés qui utilisent les fiches d’évènements indésirables n’ont généralement aucun retour ne nous semble pas très compréhensible.

Pour la CGT il ne suffit pas d’empiler les dispositifs mais bien de répondre aux demandes des agents. Nous réaffirmons que la liste des membres CHSCT à jour doit être affichée dans toutes les unités du CHU pour permettre aux agents de signaler les problèmes rencontrés

La Direction s’engage à faire un retour en CHSCT des fiches d’évènements indésirables.

La CGT s’abstient sur ce dossier compte tenu du nombre de réserves que la délégation a émis.

 

2/ Projet activité physique au travail et ateliers bien être  

La CGT interpelle la direction pour savoir ce que devient la cellule de prévention des lombalgies. Elle s’ est étonnée que ne soit pas demandé aux agents qui participent à ces ateliers un certificat médical d’autorisation d’exercice d’une activité sportive. Elle a tenu à s’assurer de la qualification des intervenants dans ces ateliers.

La direction affirme que ces ateliers ne remettent pas en cause la cellule de prévention des lombalgies, que les accidents survenant pendant les séances hors temps de travail ne seront pas reconnus comme accident de travail contrairement à celles effectuées pendant le temps de travail. L’intervenant possède un master 2 de STAPS (Sciences et Techniques des activités physiques et sportives) mention activité physique au travail.

 

3/ Point d’étape sur les projets télétravail et égalité professionnelle

Le CHU met en place un plan d’action pour favoriser l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

4 Axes :

→  lutter contre les stéréotypes de genre,

→  concilier vie professionnelle et vie familiale,

→ favoriser la mixité des métiers,

→ Permettre le retour des femmes au travail, comme par exemple celles qui choisissent l’allaitement, par la possibilité de pouvoir tirer le lait sur leur lieu de travail par la mise à disposition de lieux dédiés.

Concernant le télétravail : il concerne des missions et pas seulement des postes de travail. Plusieurs étapes sont en cours de finalisation pour pouvoir expérimenter et identifier les possibilités de télétravail et l’éligibilité des candidats.

 

Pour la CGT il faut que le matériel fourni par le CHU soit adapté au poste de travail à domicile conformément à la réglementation. Qu’une vigilance accrue soit mise en place par rapport à la rupture du lien social, aux horaires, au droit à la déconnexion, à la reconnaissance d’un accident de travail. Que le télétravail soit privilégié dès que c’est possible pour les agents qui reprennent en mi-temps thérapeutique.

 

4/ Hygiène : Programme de formation et d’accompagnement des professionnels et prévention des risques associés.

Nouveau Plan de formation et nouvelles procédures mises en place (entretien et produits).

Harmonisation et simplification des procédures dans une démarche de développement durable dans le but d’améliorer la qualité de l’hygiène environnementale.

 

Pour la CGT :

  • Il faut accélérer les formations et leurs remises à niveau.
  • Concernant les ASH sur le CHU de Nice on observe un glissement de tâche sur des fonctions d’aide-soignante et du coup ils ne peuvent plus assurer leurs missions d’hygiène des locaux. Ils se sentent dévaloriser du fait qu’ils soient mutualisés et doivent souvent s’occuper de plusieurs services sans réel suivi de leur travail.

La CGT demande que comme par le passé, les ASH fassent partie intégrante d’un service pour favoriser le retour d’une dynamique d’équipe.

 

5/ Évolution des organisations soignantes IUFC: Le projet présenté est à l’identique du CHSCT du mois de novembre….aucun changement !!! 

La Direction a fait un rappel sur le projet de gestion uniformisée des organisations du CHU et CAL pour le I4/A4 (HC/HDS)

Elle s’engage à ce que :

→ le temps de travail ne soit pas dépassé,

→ les CA et RTT soient respectés et en aucun cas imposés.

→ les redéploiements soient terminés

→ tous les agents en poste restent !!

→ il n’y ait pas de changement de statut

→ les protocoles de soins soient harmonisés

→ les protocoles médicaux sont en cours d‘ harmonisation

En revanche, le logiciel de facturation ne pourra pas changer car c’est un GCS de moyens et chaque Etablissement facture pour son propre compte.

 

Pour la CGT il faut revenir à l’origine du projet, deux services distincts (CAL et CHU) au sein d’une structure commune sans mélange des équipes !!!

A l’origine, le projet ne devait pas entrainer de changement sur l’organisation du travail entre le I4 et le A4.

Pas de cohérence avec la discussion de ce matin sur RPS puisque les décisions sont prises sans écouter les équipes qui ont le sentiment que tout est décidé à l’avance (Temps de travail toujours pas tranché (du lundi au lundi ou semaine glissante – manque une IDE prévue à cheval en 7h42 – Le planning discuté au dernier CHSCT positionnait les agents plus sur le A4 (CAL) que le I4 (CHU), (2/3 sur le A4 et 1/3 sur le I4).

Il s’agit d’un nouveau projet de mutualisation et ce dossier doit repasser devant les Instances  (CTE).

 

VOTE : CGT/CFDT = contre

FO = refuse de prendre part au vote

 

6/ AGILETIME

Plusieurs problèmes ont été recensés depuis la mise en place de la nouvelle interface, un groupe de travail doit être mis en place pour remédier aux dysfonctionnements.

FACE A LA SITUATION DRAMATIQUE CONCERNANT LES EFFECTIFS ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE SOINS AU CHU DE NICE LES MEMBRES CGT DU CHSCT CENTRAL ONT SOUHAITE SOUMETTRE AU VOTE UNE DELIBERATION CONCERNANT LA MISE EN PLACE D’UN AUDIT EXTERNE SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET LES EFFECTIFS LIES AUX RESTRUCTURATIONS QUE CONNAIT L’ÉTABLISSEMENT.

 

POUR LA CGT: CETTE ENQUÊTE EST UN INVESTISSEMENT INDISPENSABLE POUR PERMETTRE AUX AGENTS DU CHU DE NICE DE S’EXPRIMER SUR LA RÉALITÉ DE LEUR TRAVAIL ET  D’ETRE ASSOCIES A L’AMÉLIORATION DE LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE LEUR QUALITÉ DE VIE.

CET AUDIT A ÉTÉ VOTE A LA MAJORITÉ.

 

Bien cordialement

Mr GAUBERTI Stéphane
Secrétaire Général CGT CHU de Nice
Tel / 34473
Lire la suite